Quand nos artistes se regroupaient pour l’Afrique.

Comme nous le rappelle la station de radio M105, c’est en avril 1985 que se regroupaient plusieurs de nos plus grands artistes pour chanter le “We are the world” québécois, la chanson Les yeux de la faim, au profit de la Fondation Québec-Afrique. François Cousineau se trouve parmi eux ! Replongez-vous avec plaisir et nostalgie dans cette vidéo qui a fait date.

Avec Daniel Lavoie, Martine St-Clair, Michel Rivard, Céline Dion, Jean-Pierre Ferland, Gilles Vigneault, Nicole Martin, Claude Léveillée, Donald Lautrec, Claude Gauthier, Véronique Béliveau, Pierre Bertrand, Marie-Michèle Desrosiers, Yvon Deschamps, Renée Claude, Pierre Lalonde, Louise Portal, Dominique Michel, Jacques Michel, Louise Forestier, Sylvain Lelièvre, Marjo, Jean-Guy Moreau, Belgazou, Martine Chevrier, Michel Louvain, François Cousineau, Diane Juster, Jacques Boulanger, Michel Lemieux, Peter Pringle, Sylvie Tremblay, Nanette Workman, Robert Leroux, Patsy Gallant, René Simard, Nathalie Simard, Normand Brathwaite et la formation Toulouse.

Le célèbre compositeur présente une nouvelle création…

François Cousineau présente une nouvelle création, un requiem intime intitulé Tristesse et Sérénité

Bien connu du public québécois comme compositeur, pianiste et chef d’orchestre, François Cousineau propose dès le 21 février Tristesse et Sérénité, premier extrait d’un album instrumental à paraître cette année.

Après avoir travaillé pendant plus de cinquante ans avec les plus grands noms de la francophonie, trouvant toujours, comme en témoignent ses nombreux succès, les bonnes sonorités pour accompagner ses superbes mélodies, c’est à l’âge honorable de 77 ans que François Cousineau présentera son quatrième album en carrière en tant qu’artiste. Pour le plus grand bonheur des amoureux de musique, il offrira sur celui-ci des compositions inédites pour piano et orchestre.

Dès la première écoute, Tristesse et Sérénité envoûte. Cette touchante pièce pour piano surprend par l’intensité et la douceur qui s’y conjuguent. Inspirée par le deuil d’une amie, l’oeuvre cherche à traduire le chagrin des proches face au bonheur d’un paradis espéré où se retrouverait l’âme de la disparue.
Un requiem heureux.

Tristesse et Sérénité (4 min 21 s)
Compositeur: François Cousineau / Réalisation: François Cousineau & Jean-Fernand Girard / Musiciens: François Cousineau (piano), Mathieu Tarlo (contrebasse), Julie Trudeau (violoncelle)

Tristesse et Sérénité sera disponible sur toutes les plateformes dès le vendredi 21 février.

Deux bandes originales de François Cousineau dans un top 8 du Voir !

La corde au cou et Le diable est parmi nous se retrouvent parmi les HUIT B.O. QUÉBÉCOISES QUI NE DEVRAIENT PAS ÊTRE OUBLIÉES selon Félix B. Desfossés du Voir !

Le journaliste mentionne aussi deux musiques de film du frère ainé de François, Jean Cousineau, nommée pour À tout prendre et Caïn.

“C’est peut-être en travaillant sur la trame sonore du film Caïn, en 1965, que Jean Cousineau a passé le flambeau à son frère François. On peut lire sur la pochette du 33 tours que les musiques ont été composées par Jean Cousineau et graciées d’arrangements jazz de François Cousineau.”

La musique est une belle histoire de famille chez les Cousineau !

François Cousineau primé par l’ADDUM

“Le 13 juin [2017], l’Association des diplômés en droit de l’Université de Montréal (ADDUM) a décerné des prix Distinction ADDUM à trois diplômés s’étant illustrés par leur contribution au rayonnement du droit québécois et de la Faculté de droit de l’Université de Montréal.

Les titulaires sont Me François Cousineau, Me André D’Orsonnens et Me Alain Roy.” Lire l’article complet de Droit-inc